Suresnes cités danse

Rencontres Hip hop

jeudi 28 janvier à 21:00vendredi 29 janvier à 21:00samedi 30 janvier à 21:00dimanche 31 janvier à 17:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h30

C’est une sorte de battle au sommet que nous offrent ces Rencontres hip hop, cru 2016.

Les revoilà, plus en forme que jamais, les champions du monde toutes catégories !
Le Pockemon Crew tout d’abord, collectif de danseurs lyonnais apparu en 1998 sur le parvis de l’Opéra de Lyon, qui n’a cessé de relancer sa créativité en s’inscrivant dans le double circuit des théâtres et des battles. Sous la houlette du danseur et chorégraphe Riyad Fghani, leur nouveau spectacle intitulé #Hashtag s’empare d’un phénomène de société, celui du téléphone portable, prothèse devenue inamovible, et des réseaux sociaux. Explorant les comportements d’aujourd’hui où l’on marche les yeux rivés sur son écran plutôt que de regarder autour de soi, qui nous fait basculer du rire aux larmes, Riyad Fghani se risque à transcrire en danse ce nouveau monde qui ouvre un espace émotionnel insolite, propice à la danse-dynamite des dix Pockemon.
Le groupe partage l’affiche avec l’équipe coréenne de break dance Morning of Owl, bardée elle aussi de prix internationaux.
Intitulée Harmonize, cette pièce sur le thème du choc de l’urbain et de l’humain, nous raconte le sentiment de respect et de crainte qu’inspire de la nature, qui fera passer les spectaculaires danseurs de Morning of Owl d’une chorégraphie discontinue à la plus fluide des danses urbaines.

 

#Hashtag [création]

Pockemon Crew
Direction artistique Riyad Fghani
en savoir ++

 

Harmonize [création]

Morning of Owl (Corée du Sud)
Mise en scène, chorégraphie, lumières et vidéos Seung-Ju Lee
en savoir ++

 


"Hashtag", le spectacle en préparation des Pockemon Crew

Rejoignez l'événement sur Facebook
  • Pockemon Crew© Didier Michalet
  • Rencontres hip hop
  • Pockemon Crew© Didier Michalet
  • Pockemon Crew© Noel Bourrat
  • Morning of Owl© D.R.
  • Morning of Owl© D.R.
  • Morning of Owl© D.R.
  • Morning of Owl© D.R.
  • Morning of Owl© D.R.

Pockemon Crew
Direction Riyad Fghani

Avec Moncef Zebiri, Karl Asokan, Fares Baliouz, Alex Tuy, Hyacinthe Vallerie, Mehdi Meziane, Patrick M’Bala Mangu, Nagueye Mahmoud, Mabrouk Gouicem, Rachid Hamchaoui

Lumières et scénographie Arnaud Carlet
Création musicale Flavien Swealer Taulelle
Création costumes Nadine Chabannier

Production Association Qui Fait Ça ? Kiffer Ça !
Coproduction Centre Chorégraphique Pole Pik, Compagnie Acte -Studio Des Hérideaux, Ville de Lyon, Région Rhône-Alpes, Organisation Internationale de la Francophonie.
Coproduction et résidences Ville de Lissieu, Ville de Velaux, Centre Chorégraphique National de Créteil & Val de Marne
Résidences Ville de Meyzieu, MJC Laënnec-Mermoz, Convention Gymnique de Lyon 8ème, Centre Chorégraphique Pole Pik à Bron
Mécénat Descode - web agency de création graphique et production technique

Note d'intention
Pour cette création, j’avais ce besoin de voir les choses différemment de repousser mes limites sans me soucier de l’éternel choix d’aborder un ou plusieurs thèmes. Mon inspiration est contemporaine. Je dirais même, dans l’air du temps.
#Hashtag sera pour moi le désir de taguer ma danse d’innombrables expressions colorées et mouvements à l’infini. De faire le propos, d’une aventure humaine et d’une dynamique artistique nouvelle, riche et plurielle, affirmant une envie d’être dans la continuité du spectacle Silence, on tourne !.
A contre-courant, cette création proposera une lecture différente, ponctuée par 2 ambiances.
L’ extrait présenté sera le mélange de ces 2 univers, à la fois subtile et burlesque, soulignant les prouesses techniques et acrobatiques que les dix danseurs choisis pour l’interprétation maîtrisent avec une habileté et une précision hors pair.
J’ai envie que le public soit en connexion avec ce projet, qu’il se l’approprie, le tague, le relais, le follow, le partage sur la toile ou ailleurs aux sons et aux pas à travers les théâtres et sur la toile.
Il me fallait des interprètes qui soient en adéquation avec mon propos.
Je m’appuierais sur certains proches collaborateurs et ferais appel à d’autres pour leurs personnalités et leurs sensibilités qui me serviront de bases solides pour #Hashtag.
Nouveau défi dans ma carrière, cette création témoignera d’un nouveau palier à franchir et affirme également ma volonté d’ouverture à l’autre et la recherche des métissages.
Riyad Fghani

Riyad Fghani débute la danse hip hop à l’âge de 15 ans en voyant son grand frère et son entourage amical pratiquer le smurf. En 1995, il rejoint la ville de Lyon et perfectionne ses gestes et sa technique à force d’entraînements intensifs. Il participera à la Biennale de la Danse en 1998 avec l’Espace Jeunes du 6ème arrondissement de Lyon. Présent depuis les prémices de Pockemon Crew, il y apparaît comme l’élément fédérateur. Autodidacte et danseur complet en danse hip hop, Riyad s’ouvre à d’autres horizons. Il collabore ainsi avec la Compagnie Hypnose lors de la création Clandestin de mes rêves (1999). En novembre 2000, il intègre l’Opéra National de Paris (Opéra Bastille) en dansant dans la pièce chorégraphique La chauve souris sous la direction de Colline Serreau et Laura Scozzi. Ces rencontres avec divers professionnels - danseurs contemporains, classiques, hip hop, artistes circassiens, mimes, comédiens et ténors – l’éveillent à d’autres méthodes de travail. Cet enrichissement artistique l’encourage à développer l’écriture artistique pour la compagnie Pockemon Crew, avec laquelle il participe à de nombreuses compétitions en France et dans le monde entier. En 2004, il dirige la première création de la compagnie Sii...si ! C’est ça la vie ?!, deuxième pièce où il fût directeur artistique, fera l’ouverture de La Biennale de la danse de Lyon en 2006. Il est également directeur artistique et chorégraphe de la création Second Souffle pour la compagnie. Plus récemment, il assurera la direction artistique et la chorégraphie de la dernière création de Pockemon Crew, Silence, on tourne ! Ce spectacle, hommage au cinéma, aux Frères Lumière et à la ville de Lyon a fait voyagé la compagnie dans le monde entier. Il est considéré comme l’un des meilleurs de sa génération ; ses choix déterminants en compétition ont largement contribué au palmarès florissant de la compagnie.

Compagnie Pockemon Crew
DE LA RUE...
La compagnie Pockemon Crew, c’est la rencontre de danseurs lyonnais sur le parvis de l’Opéra, haut lieu de la pratique du breakdance à Lyon, auquel ils avaient librement accès. Pockemon Crew se fait très vite remarquer de par ses nombreuses victoires lors des battles. À ce jour, la compagnie est la plus titrée au monde dans le circuit de la compétition !
...À L’OPÉRA DE LYON...
Tout en restant active dans le milieu de la compétition, notamment avec leur premier titre de champions du monde, l’Opéra National de Lyon leur ouvre ses portes en 2003, pour les accueillir en résidence jusqu’en 2011. La compagnie se consacre aussi à la création chorégraphique, sous la direction artistique de Riyad Fghani. Aujourd’hui, la compagnie Pockemon Crew travaille sur sa 9e création chorégraphique, intitulée
Hashtag.
...AUX SCÈNES INTERNATIONALES...
Pockemon Crew poursuit aujourd’hui la compétition, la création chorégrapahique et la transmission. Les spectacles chorégraphiques de la compagnie sont présentés dans le monde entier, à l’occasion de tournées internationales.


Morning of Owl (Corée du Sud)
Mise en scène, chorégraphie, lumières et vidéos Seung Ju Lee


Avec Kwang-Seok Park, Hyo-Sung Ju, Kyu-Min Ahn, Sang-Gon han, Seung-Hwan Moon, Ki-Ju Kim et Jung-Seok Lee
Vidéo Seung Ju Lee


Avec le soutien Avec le soutien du Centre culturel Coréen – Ambassade de Corée en France, du Comité d’organisation Coréen de l’Année France-Corée 2015-2016 (en Corée) et de l’Institut Français.
Dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016 : www.anneefrancecoree.com

L’Année France-Corée 2015-2016 est organisée et mise en oeuvre: 
- pour la Corée : par le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, le Korean Culture and Information Service (KOCIS), l’Ambassade de la République de Corée en France, le ministère des Sciences, des Technologies de l’Information et de la Communication et de la Planification, le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, le ministère de l’Egalité homme-femme et de la Famille, le ministère de l’Education, l’Association des Gouverneurs, la ville de Séoul et la Fondation de Corée ;
Président : M. CHO Yang-ho ; Responsables de la Coordination générale : M. le Directeur général de la Diplomatie culturelle au ministère des Affaires étrangères et M. le Directeur général du planning du KOCIS ;
- pour la France : par l’Institut français avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, du ministère de la Culture et de la Communication, du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et de l’Ambassade de France en Corée. Président : M. Henri Loyrette


Morning of Owl est une équipe de break dance originaire de Suwon (Corée du sud) de renommée internationale. Composée d’un groupe dynamique d’amis proches et soudés et menée par leur directeur Sez (Sengju Lee), l’équipe est désormais considérée parmi les meilleures au monde. Ils se sont vus remettre de nombreuses récompenses lors de concours et de battles internationaux. Et ils sont reconnus pour leur style unique et original, une pensée provocante et des performances scéniques inspirées.

Programme
[City] [Ville]
Ouverture
Dans le monde actuel, de grandes villes sont construites par la civilisation humaine. Alors que les gens se déplacent et s’appliquent à ériger des gratte-ciels, les danseurs composent une sculpture symbolique avec leurs corps.

[Phantom] [Fantôme]
Partie 2-1
Alors que notre société se conforme peu à peu à un standard unique, le « je » essaye maintenant de découvrir qui il est. Un danseur seul exprime son conflit intérieur et son agonie.
Partie 2-2
Après la souffrance, « je » deviens libre et libère avec plaisir une charge émotionnelle. Dans cette partie, tous les danseurs montrent leur énergie et leur talent de break danseur.

[Breathe] [Respirer]
Désormais seul, il considère plus profondément ses émotions en tant qu’être humain.
Performance solo en mode break dance.

[Gentleman’s honor] [L’honneur du Gentleman]
Harmonisation avec ceux qui ont les mêmes points de vue et idéaux. Systématique, mais pas mécanique, les mouvements du corps sont exprimés par tous les danseurs.

[Dust motes] [Grains de poussière]
Pièce de conclusion d’Harmonize.
Suivant l’origine de la Vie par la Mère Nature, et par extension, par la Terre, nous nous harmonisons comme un membre de l’Univers.