Théâtre musical

Medianoche

vendredi 7 octobre à 21:00samedi 8 octobre à 21:00dimanche 9 octobre à 17:00vendredi 14 octobre à 21:00samedi 15 octobre à 21:00dimanche 16 octobre à 17:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h30
Dès 8 ans

Il est minuit, l’heure de la fête. C’est l’heure où l’on crée le cercle entre amis, où l’on prend la guitare, un accordéon, où l’on chante et on danse…

Vicente Pradal met en scène et en musique cette scène de bonheur ordinaire sur fond de Romances, ces poèmes du XVe siècle qui ponctuent les réunions festives de tous les Espagnols. De ces romances, le maître du « théâtre musical » en aime la concision, la métrique octosyllabique, les brutales accélérations. Et il confie à une « troupe de baladins » le privilège de porter ces histoires populaires qui parlent du quotidien : la vie, la mort, la liberté, la condition des femmes, les amours impossibles ou les filles mal mariées… On y retrouve l’âme du flamenco partagée entre souffrance et flamboyance, sa flamme et la virtuosité de ceux qui l’entretiennent. Quatre musiciens jouent ici de cinq instruments, quatre chanteurs convaincus, une danseuse féline et un jongleur inattendu rivalisent d’excellence pour mettre le feu à la scène.

 

Composition, mise en scène, direction Vicente Pradal

Production TAC - Territoire Art & Création. Coproduction Odyssud/Blagnac, Association La Paloma, L’Odyssée - Institut national des Arts du mime et du geste/Périgueux, TAC Territoire Art & Création/Bois-Colombes. Avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Conseil départemental de Haute-Garonne, CNV, ADAMI, SPEDIDAM, Casa de Velásquez/Madrid, CIRCA (Auch), Groupe Barrière.

Rejoignez l'événement sur Facebook
  • Medianoche(c) Marta Gigosos Ronda
  • No quiero tener querer (extrait)© Medianoche - septembre 2016
  • Teaser
  • Dicen que me case yo (extrait)© Medianoche - septembre 2016
  • Medianoche(c) Marta Gigosos Ronda
  • El ajo (extrait)© Medianoche - septembre 2016
  • Vicente Pradal(c)  Nicolas Navarro
  • Medianoche(c) Marta Gigosos Ronda
  • Medianoche® Nicolas Navarro
No quiero tener querer (extrait)© Medianoche - septembre 2016
Dicen que me case yo (extrait)© Medianoche - septembre 2016
El ajo (extrait)© Medianoche - septembre 2016

Composition, mise en scène, direction Vicente Pradal

Avec chant, guitare Vicente Pradal
Chant Frédérika Alesina
Chant Paloma Pradal
Chant, flûtes, charango, percussion Luis Rigou
Danse Léa Llinares
Percussions, guitare Juan Manuel Cortes
Jongleur Miguel Gigosos Ronda
Accordéon Didier Dulieux 

Collaboration artistique Coraly Zahonero
Lumière Jean-François Desboeufs
Son Alfonso Bravo

 

Après avoir mis en musique les grands poètes espagnols, San Juan de la Cruz, Federico García Lorca, Miguel Hernández, Antonio Machado, Miguel de Unamuno, León Felipe, et les latino-américains Pablo Neruda, Fernández Moreno ou Jorge Luis Borges, je m’intéresse aux plus beaux vers du Romancero espagnol.
Ma vocation, après avoir servi l’Art Flamenco auprès des grands Maestros pendant de longues années, s’est définie au début des années 90 avec le spectacle La Noche Oscura (prix de l’Académie Charles Cros) consacrée au poète mystique Jean de la Croix. Il s’en est suivi une série de créations, dites de théâtre musical (on peut parler de tragédies musicales), qui ont rencontré un vrai succès populaire et auprès de la critique. Dès lors, sans préméditation, chemin faisant, un style est né, de la rencontre entre la poésie d’un grand auteur, ma griffe musicale et la mise en scène de l’histoire qui est racontée. La pertinence des distributions, toujours de haute qualité, est le quatrième facteur de réussite de ces entreprises singulières.
Ainsi mon travail a pu contribuer à faire découvrir au public, majoritairement français, les plus belles pages de la littérature hispanique.

Vicente Pradal

Vicente Pradal

Né en 1957 à Toulouse. Il est le fils du peintre andalou Carlos Pradal. Petit-fils de Gabriel Pradal, député de la province d’Almería sous la République. Arrière-petit fils de Don Antonio Rodríguez Espinosa, maître d’école de Federico García Lorca à Fuentevaqueros.
Il a donné des centaines de concerts, aux côtés notamment de Juan Varea, Rafael Romero, Carmen Linares, Enrique Morente et Pepe Habichuela. Sa carrière de compositeur commence en 1994 avec sa première création, La Nuit Obscure, sur des poèmes du mystique espagnol Jean de la Croix. Le succès est immédiat. Le disque obtient le grand prix de l’Académie Charles Cros. En 1996, création du Cantique Spirituel qui conclut son expérience avec les textes de Jean de la Croix ; la critique salue de façon unanime le concept, la force de la composition et la qualité de l’interprétation. Carmen Linares y tient le rôle principal. En 1998, Carmen Linares le sollicite pour la direction musicale et la composition originale de la pièce l’Apocalypse, mise en scène et interprétée par Irène Papas et scénographiée par Yoko Ono. Cette même année voit la création du Llanto por Ignacio Sánchez Mejías (poème de Federico García Lorca) et le début de sa complicité avec Michel Rostain. En 2000, il compose et met en scène L’Amour de Loin, à partir de poèmes de Jaufre Rudel, troubadour occitan du XIIe siècle. Le Théâtre de Rome (Italie) le sollicite pour la composition musicale du spectacle Les Filles d’Ismaël (texte d’Assia Djebar) mis en scène par Gigi Dall’Aglio. L’année 2001 voit la création de Pelleas y Melisanda (poèmes de Pablo Neruda) mis en scène par Michel Rostain, créé au Théâtre de Cornouaille (Quimper). Puis Vicente Pradal retrouve la poésie de Federico García Lorca et compose une nouvelle oeuvre musicale à partir du Romancero Gitano, recueil de poèmes sur l’Andalousie gitane, dont il signe aussi la mise en scène (création 2004 à la Scène Nationale de Narbonne). En 2005 et 2006, le récital Vendrá de Noche mêle des extraits de ses spectacles les plus récents à de nouvelles chansons composées sur les vers de poètes d’envergure comme Jorge Luis Borges, León Felipe, Miguel Hernández ou Miguel de Unamuno. L’année 2007 voit la création du Divan du Tamarit, recueil de Federico García Lorca, dont Vicente Pradal signe la création musicale. En mai 2008 Vicente Pradal met en scène et en musique la tragédie Yerma de Federico García Lorca pour la Comédie Française. Puis il tourne les nouveaux récitals Herencia et Inmediato. En 2011 Vicente Pradal monte Viento del Pueblo avec Coraly Zahonero, une tragédie musicale sur la vie et l’oeuvre du poète Miguel Hernández. Un compositeur en marche, qui fonde sa création musicale sur son amour et sa connaissance de la poésie classique et contemporaine espagnole.